À propos 


 

Entreprise en transition écologique


 

Le mouvement de la transition, né en 2006 avec le professeur de permaculture Rob Hopkins, englobe plusieurs démarches (dont Ville en transition) qui cherchent toutes à agir selon les principes de la nature, plutôt que de chercher à les contrôler, en accord avec la philosophie de la permaculture.

 

 

À La Lucarne Verte, nous nous inspirons fortement des initiatives en transition pour guider nos actions et décisions. Les initiatives de transition ont toutes en commun de chercher à apporter des pistes de solutions à trois problèmes majeurs :

 

1) Les changements climatiques

 

2) La fin du pétrole à bon marché

 

3) La fragilité de l’économie

 

 

 

Pour ce faire, à chaque moment, nous tentons de respecter les quatre principes des initiatives en transition :

 

1) Être positif : au lieu de se plaindre, nous cherchons à concentrer notre énergie sur les actions à prendre.

 

2) Agir à échelle humaine : nous organisons des événements dans notre ville, notre quartier, pour favoriser les regroupements humains et le sentiment d’appartenance.

 

3) Apporter des solutions concrètes : nous réunissons les gens pour réfléchir sur des actions à prendre et agir. Participer à un projet de verdissement, à l’organisation de soirées thématiques, composter, rouler à vélo, réparer nos vêtements, apprendre à jardiner, acheter local, faire du troc…

 

4) Agir dans notre propre communauté : c’est bien plus motivant quand on peut constater les résultats de nos efforts, en profiter immédiatement, et fêter nos accomplissements avec nos voisins!

Entreprise de transition écologique au Québec

Mot de la fondatrice

J’étais jeune et rêveuse, écolo convaincue, fraîchement diplômée en littérature. Assez vite, la réalité d’adulte m’a rattrapée… et rendue pessimiste. Pendant quelques années, j’ai été paralysée par la peur; peur de l’avenir, peur des menaces de catastrophes écologiques et de guerre, peur de ne pouvoir rien y faire. Comment espérer changer quoi que ce soit à l’avenir?  Je ne savais même pas ce que je voulais faire de ma vie, encore moins ce dans quoi je serais bonne.

Il y avait cette entreprise que j’avais découvert dans ma quête de solutions… En 2013, j’avais participé à leur formation sur les technologies du futur. Cela m’a donné un regain de motivation, mais je n’étais pas sûre de réussir à appliquer ce que j’y avais appris; beaucoup d’informations sans contexte pour la mettre en pratique peut être angoissant…mais le temps a passé et mes découvertes laissaient leurs traces.  J’ai souvent repensé à ce que m’avait dit Francis Gendron, fondateur de cette entreprise, Solution Era, quand je lui avais partagé mon incertitude quant à ce que je devais choisir de faire. Je pourrais passer mon temps à réfléchir à ce que j’aimerais le plus faire, ou juste prendre ce temps et décider de faire quelque chose et voir où ça me mènera.

Le désir de devenir une actrice de la transition écologique dans mon milieu a grandi en moi. J’ai continué à m’intéresser aux nouvelles pratiques prometteuses et à appliquer ce que je pouvais. Je me suis inscrite à des formations plus complètes en ligne, notamment au Permaculture Design Course  de Geoff Lawton (Permaculture Research Institute, Australie) et au Certificat en design de bâtiments écologiques de Solution Era – que je poursuis actuellement.

J’ai rencontré dans ces aventures plusieurs personnes qui m’ont motivé à poursuivre mes efforts. Toutefois, c’étaient surtout des gens de l’extérieur…et c’est plus dur de s’entraider à distance. L’idée de mon entreprise est née dans l’intention de faire bénéficier mes concitoyens de toutes ces informations, de les rendre applicables dans notre situation, et en même temps, de découvrir ces autres acteurs de mon coin. En osant parler de mes idées, je me suis rendue compte qu’il y en avait plus que je ne le croyais…

Alors, après tout ça, je dois dire que je suis encore jeune et rêveuse, je devrai probablement passer au travers d’autres désillusions. Je n’ai pas fini de manger mes croûtes, mais au moins, je m’entoure, je prends confiance, parce que j’essaie quelque chose. Je ne pense plus autant à changer l’avenir, mais surtout à améliorer mon présent. On verra ce que ça donnera. Il m’arrive encore d’avoir peur, mais bien vite, une nouvelle personne m’aborde, un autre projet m’emballe, et l’espoir reprend le dessus.  J’ai décidé de croire qu’il y avait au moins quelque chose que je pouvais faire pour aider…La Lucarne Verte, notre maison, mon entreprise, est ce quelque chose que j’ai envie de partager afin qu’ensemble, nous puissions transiter vers une vie plus épanouie, plus respectueuse de notre nature profonde, de notre environnement.

Tout ça pour vous dire qu’un cheminement personnel est aussi une initiative en transition!

-Isabelle Dion

Entreprise de transition écologique la fondatrice

Nos couleurs


 

Notre mission

Nous croyons que la prospérité d’une collectivité se fonde sur les interactions entre ses différentes parties, à l’image d’un écosystème naturel. De cette vision découle notre raison d’être: inspirer, entourer et outiller nos concitoyens dans leur transition vers un mode de vie écologique, naturel et sain. Nous souhaitons regrouper les forces de notre localité, recréer des liens et aider le plus grand nombre à intégrer sa place dans l’environnement afin de participer à la création d’abondance à partager.

Notre vision qualité

Trois questions guident nos prises de décisions quotidiennes: Premièrement, est-ce essentiel? Deuxièmement, cela va-t-il améliorer concrètement le bien-être de tous? Troisièmement, cela pourrait-il être fait autrement? Par ce questionnement, nous sommes engagés dans une recherche constante de transformation positive.

Notre approche

Nous ne fermons pas les yeux face aux problèmes environnementaux actuels, mais nous choisissons de garder le cap vers les solutions et le bonheur. Bien connaitre le contexte et rechercher l’amélioration du bien-être général sont, à notre avis, les clés d’une transition écologique prometteuse.

Nos technologies

Notre démarche, à mi-chemin entre le « high tech » et le « low tech », a pour objectif d’optimiser chaque ressource utilisée, et de ne pas en utiliser lorsque possible. Nous essayons constamment d’en faire plus avec moins. Nous recherchons l’efficacité dans la simplicité.

On commence tous quelque part…

1001

idées

4

collaborateurs

9

événements

2

projets collectifs

Nos collaborateurs


 

Claude Ayotte, agricultrice

« L’agriculture bio m’a choisi ; j’incarne qui je suis. Savoure les saisons, courgette ta vie ! »

Céline Rivest, jardinière

Créatrice derrière Les Jardins St-Maurice, Céline jardine pour le plaisir de partager et de grandir avec la nature.

Marie-Eve Boisclair, nutritioniste

Responsable du groupe Permaculture Abitémis, Marie-Ève dynamise son milieu avec des rencontres et événements thématiques.

Dominique Blais, citoyenne

Passionnée de culture, Dominique ambitionne de faire de son projet de conversion d’autobus en maison une référence francophone.